Leptospirose: la lutte

L’ARS Océan Indien se mobilise contre la leptospirose :
« Pas de quartier pour les rats ! »

A La Réunion, chaque année, durant l’été austral, une recrudescence des infections de leptospirose
est constatée. Les premiers mois de l’année présentent en effet des conditions de température et de pluviométrie propices à la survie dans l’environnement des bactéries responsables de cette maladie.
Ainsi, au cours des onze premiers mois de l’année 2013, 59 personnes ont été contaminées par la
leptospirose et 4 décès ont été enregistrés. La reprise prochaine des pluies va nous faire entrer dansune période à haut risque pour la leptospirose. Il est donc essentiel d’informer et de sensibiliser lapopulation sur ce risque.


Qu’est ce que la leptospirose ?
La leptospirose est une maladie grave, provoquée par une bactérie souvent présente chez les rats. On
peut attraper la maladie si on est en contact avec un environnement humide contaminé par les urines des rats (boues, flaques d’eau, eaux stagnantes en bord de ravines). La bactérie entre dans
l’organisme par la peau en cas de coupures ou de plaies, même petites. La leptospirose se manifeste par les symptômes suivants :
 Une fièvre élevée (plus de 39 °C)
 Des douleurs musculaires et articulaires, des douleurs au ventre
 Des maux de tête
La maladie peut s’aggraver après quelques jours et si elle n’est pas traitée à temps

Il existe des traitements antibiotiques contre la leptospirose. Ils sont efficaces essentiellement
dans la première semaine de la maladie.
Aussi, il est nécessaire dès l’apparition des symptômes de consulter son médecin et de
l’informer en cas de pratique d’activités à risque.ARS Lepto1

DOSSIER DE L ARS (à consulter en ligne)