Dispositif ORSEC

 

NUMERO VERT : 0800.100.974

 

LES AUTORITÉS COMPÉTENTES

LE PRÉFET

Le préfet (ou son représentant membre du corps préfectoral) est la seule autorité habilitée à déclencher et lever les alertes cycloniques, en vertu de l’article L742-2 du Code de la Sécurité Intérieure (CSI), aux termes duquel « en cas d'accident, sinistre ou catastrophe dont les conséquences peuvent dépasser les limites ou les capacités d'une commune, le représentant de l’État dans le département mobilise les moyens de secours relevant de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics. En tant que de besoin, il mobilise ou réquisitionne les moyens privés nécessaires aux secours. Il assure la direction des opérations de secours. Il déclenche, s'il y a lieu, le plan Orsec départemental ».

LE MAIRE

En application des articles L 2211-1, L. 2212-2, L 2212-4, et L 2215-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, le maire peut prendre toute décision visant à protéger ses administrés, dès lors que la menace cyclonique a été annoncée par Météo France et si la situation locale l'exige (notamment en cas de fortes pluies et de radiers submergés). Il en rend compte immédiatement au sous-préfet d’arrondissement.

Le maire peut également, après le passage du cyclone et la levée de l’alerte rouge cyclonique, compte tenu de la situation dans sa commune, prendre des mesures spécifiques adaptées (maintien de la fermeture des établissements scolaires, interdiction de circuler localement…) en l’absence ou en complément des mesures préfectorales à caractère départemental ou intercommunal. Il en rend compte immédiatement au sous-préfet d’arrondissement.

 

LES ALERTES CYCLONIQUES

En raison de l’évolution souvent rapide des cyclones, les alertes sont déclenchées ou levées sans préavis, à l’exception du déclenchement de l’Alerte Rouge cyclonique annoncé avec un préavis de trois heures.

classification des perturbations meteo

 

 

PRE-ALERTE CYCLONIQUE

Elle constitue pour chacun une mise en garde contre le danger cyclonique. Une perturbation cyclonique évolue sur la zone. Elle présente une menace potentielle pour La Réunion dans les jours qui suivent (au-delà de 24 heures) dans un délai de 72 heures.

CONDUITE A TENIR : SOYEZ ATTENTIFS !

ALERTE : L'évolution et l’approche des côtes réunionnaises d'une perturbation tropicale constitue pour chacun une mise en garde contre le danger cyclonique.

Un communiqué préfectoral est diffusé par les médias qui informe l’ensemble de la population du passage en pré-alerte cyclonique.

POSTES DE COMMANDEMENT : Dès le déclenchement de la PRÉ-ALERTE CYCLONIQUE, le poste de commandement communal est activé et équipé en personnels.

Les centres d'hébergement procèdent aux vérifications des moyens humains et matériels.

ALERTE ORANGE CYCLONIQUE

Elle indique que la menace cyclonique se précise. Il y a un danger pour l'île dans les vingt-quatre heures qui suivent. "L’Alerte Orange cyclonique " peut être éventuellement maintenue après le passage du phénomène, si un retour de celui-ci est envisagé dans les 24 heures.

ALERTE :  Le phénomène cyclonique présente un danger pour l’île dans les 24 heures. Les responsables sont avertis.

POPULATION : Un communiqué préfectoral est diffusé par les médias qui informent l’ensemble de la population du passage en alerte orange cyclonique.

CENTRES D’HÉBERGEMENT : Les centres d'hébergement et permanences prennent les dispositions pour être prêts à fonctionner (vérification de tout le matériel, essais téléphone, fax, groupe électrogène, réchauds…)

Le nombre de personnel d’astreinte est de 3 : Le responsable du centre, un agent d’accueil et un cuisinier.

ALERTE ROUGE CYCLONIQUE

Le danger cyclonique est imminent. Le cyclone affectera l'île ou sa périphérie immédiate dans les heures qui suivent avec l’apparition des conditions cycloniques soit des vents moyens supérieurs à 100 km/h avec des rafales excédant les 150 km/h.

ATTENTION !

Contrairement aux phases précédentes, l’ « alerte rouge cyclonique » interdit tout déplacement

Afin de permettre à l'ensemble de la population de rejoindre son domicile ou de gagner un abri avant que toute circulation soit interdite, la décision de passage en "Alerte Rouge cyclonique" est annoncée avec un préavis minimal de 3 heures.

CONDUITE A TENIR : PROTÉGEZ-VOUS !

Durant toute cette phase d’alerte, toute circulation est formellement interdite pour quelque cause que ce soit et jusqu’à nouvel ordre.

Toutefois, la police nationale, la gendarmerie, les sapeurs pompiers et le SAMU peuvent intervenir mais que sur ordre du PCO (sous-préfecture)

ALERTE : Le phénomène cyclonique présente un danger pour l'île dans les heures à venir.

POPULATION : Le passage en Alerte Rouge cyclonique fait l'objet d'un communiqué préfectoral diffusé par Réunion 1ère et tous les médias avec un préavis de 3 heures, qui permet à chacun de rejoindre le plus rapidement possible son domicile.

La population se met à l'abri et chacun prend toutes les mesures propres à assurer sa sécurité et celle de ses proches selon les consignes données. Il est interdit de sortir de chez soi ou de son lieu de travail s’il constitue un abri fiable et que l’on n’a pas pu rejoindre son domicile.

POSTES DE COMMANDEMENT : Le personnel participant à la gestion de crise d’astreinte rejoint immédiatement et sans autre ordre son poste voir schéma simplifié (Directeur des Opérations de Secours, Directrice Générale des Services, communication, coordinateur du poste de commandement, Services Techniques…).

CENTRES D’HÉBERGEMENT : Les centres d’hébergement sont ouverts dès l’annonce de l’Alerte Rouge cyclonique.

Le responsable du centre tient à jour la main courante et fiches de procédure.

Le nombre de personnel d’astreinte est de 3. Le responsable du centre, un agent d’accueil et un cuisinier

 

PHASE DE SAUVEGARDE CYCLONIQUE

La menace cyclonique s’éloigne mais des dangers demeurent.

La phase de « sauvegarde cyclonique » est décidée et maintenue un certain temps après le passage du phénomène et la levée de l’alerte rouge cyclonique, pour porter secours et en raison des risques et des dangers qui subsistent dans l'île (réseau routier totalement ou partiellement impraticable, arbres arrachés, fils électriques à terre, radiers submergés, éboulements, etc.).

Cette phase, comme chaque stade d’alerte, s’accompagne de consignes et de mesures de sécurité particulières.

ATTENTION ! : Compte tenu de l'état du réseau routier et en fonction des renseignements recueillis par les services compétents, l’interdiction de circuler y compris en véhicules à moteur sur tout ou partie des réseaux routiers national, départemental, communal et forestier pourra être maintenue après la levée de l’Alerte Rouge cyclonique. Cette interdiction partielle ou totale de circuler sera motivée par l’état des routes ou la nécessité de maintenir des axes disponibles pour la distribution des secours et l’évacuation des victimes vers les hôpitaux, alors même que les conditions cycloniques ont disparu et, donc, après la levée de l’Alerte Rouge cyclonique.

CONDUITE A TENIR : SOYEZ PRUDENTS !

POPULATION : Le passage en phase de sauvegarde cyclonique fait l'objet d'un communiqué préfectoral diffusé par Réunion 1 ère et tous les médias.

La population est invitée à limiter ses déplacements en véhicules au strict nécessaire.

IMPORTANT

L’interdiction totale ou partielle de circuler en véhicules n’a pas un caractère systématique. Cette mesure exceptionnelle supplémentaire sera décidée par le préfet qu’en fonction :

- de l’impraticabilité du réseau routier

- de la nécessité de libérer des itinéraires pour distribuer les secours

 ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES / ENSEIGNEMENT

Les établissements scolaires, y compris ceux de l’enseignement supérieur et tous les organismes de formation, les crèches, garderies et les jardins d’enfants restent fermés.

POSTES DE COMMANDEMENT : Le Poste de Commandement Communal reste activé. Celui-ci est allégé

 CENTRES D’HÉBERGEMENT

Le CCAS est actif

Les centres d’accueil et d’hébergement continuent à fonctionner dans les mêmes conditions qu’en alerte rouge cyclonique.

Les hébergés sont invités en priorité à regagner leur domicile et dans le cas contraire le responsable du centre transmettra la liste au CCAS qui prendra le relais (M. Lambert DIJOUX - CCAS)

Le dispositif est allégé.

Dans le cas où il n’y a plus d’hébergés le Directeur des opérations de secours peut faire fermer le centre

 Pôle citerne

- Il assure la mise en place des citernes et vérifie la stabilité et l’inscription « eau non potable ». Le remplissage des citernes est à charge de l’exploitant du réseau d’adduction d’eau publique (CISE)

LES SERVICES COMMUNAUX

Les agents reprennent leurs services sauf en cas d’impraticabilité du réseau ou de maintien fermeture d’axes routiers.

Les agents des services techniques

- sécurisent et déblaient les axes routiers

- établissent un état des lieux et diagnostiquent l’ampleur des dégradation.

FIN DE MENACE CYCLONIQUE

Toute menace cyclonique est écartée. Toute alerte est levée. Retour à une situation de veille.

La fin de menace cyclonique fait l'objet d'un communiqué diffusé par Réunion 1ère et tous les médias.

Tous les centres, établissements, entreprises peuvent ouvrir et reprendre leurs activités. Toutefois, en fonction des dangers subsistant, certains établissements peuvent rester fermés sur décision du maire et/ou du Préfet, par arrêté spécifique, conformément aux articles L 2211-1 et suivants du CGCT.

Fermeture des centres d’hébergement et du Poste de Commandement Communal. Le gestionnaire des risques informe la sous-préfecture de la fermeture du dispositif cyclonique.

  

LOCALISATION ET CAPACITÉ D’ACCUEIL DES CENTRES D’HÉBERGEMENT - Territoire communal tamponnais

Rappel : Un centre d'hébergement n'est pas un centre de vie ou médical

Secteur du Tampon

Secteur

Centre d’hébergement

Téléphone du centre

Capacité d’accueil

Centre-ville

École Aristide Briand

8, rue Aristide Briand

02 62 57 87 01

150

Trois-Mares

École élémentaire Vincent Séry

105, chemin Stéphane

02 62 57 60 72

100

Pont d’Yves

École primaire de Pont d'Yves

1 et 3, chemin Henri Cabeu

02 62 27 23 60

130

Bras-Creux

École élémentaire de Bras-Creux

4, impasse des Œillets

02 62 27 86 79

100

14ème Km

École élémentaire du 14ème Km

26, Route Nationale n°3

02 62 27 04 97

100

Bérive

École Alfred Isautier

10, chemin de l’école

02 62 38 90 80

150

Petit Tampon

École primaire du Petit Tampon

35, impasse des Goyaviers

02 62 27 10 47

50

Secteur de la Plaine des Cafres

Secteur

Centre d’hébergement

Téléphone du centre

Capacité d’accueil

23ème Km

École Edgard Avril

22, rue des écoles

02 62 27 50 57

100

Bois Court

École primaire de Bois Court

2, allée des Campeurs

02 62 27 54 84

20

Coin Tranquille

École primaire de Coin Tranquille

2, impasse des Marmailles

02 62 27 54 24

20

17ème Km

École élémentaire du 17ème Km

130 chemin Barbot

02 62 27 13 62

50

Bourg Murat au 27ème Km

École primaire de Bourg Murat

9 rue Josemont Lauret

02 62 27 50 76

50

 

 

NUMERO VERT : 0800.100.974

 

 

EDF logo couleursConseils en cas de cyclone