Imprimer

De 1830 à 1865

1830 : Gabriel LE COAT de K/VEGUEN s'installe au TAMPON et fonde une famille tant en termes financier, que bancaire, politique et agricole. A sa mort, il sera à la tête d'une emprise foncière énorme : ses terres s'étendent de Saint-Louis aux hauteurs de Saint-Pierre (l'actuelle Plaine des Cafres).

A titre d'illustration, il possède tout le Bras de Pontho, Petit et Grand Tampon, Mont-Vert, soit environ 12.000 hectares au-dessus de la ligne des 600.

Son fils Denis achètera par la suite Bras Martin, Mon Caprice, la Ravine des Cabris, Langevin et Vincendo.

1836 : Paul REILHAC découvre des sources (qui portent encore son nom) au pied du Piton de la Grande Montée. Il lui faudra 9 années pour canaliser cette eau et l'amener sur ses terres de la Ravine des Cabris.

1840 : Les travaux de desserte des hauts de l'île se concrétisent par la réfection et l'amélioration de l'ancienne route coloniale des Plaines, du côté de Saint-Pierre.

1847  : Août - Paul REILHAC fonde un établissement d'élevage à la Grande Montée.

1849 : Septembre - Henry CABEU fonde un établissement d'élevage au Bras de la Plaine.

1851  : Novembre - Instauration d'un arrêté qui réglemente la concession de 110 lots de 15, 12, 9, 6 et 3 hectares, soit au total 900 hectares, Paul REILHAC et Henry CABEU y sont les seuls habitants car l'absence de routes et d'eau entravent considérablement la colonisation.

1857 : La commune de Saint-Pierre, consciente des graves problèmes d'eau dans les hauts, met à l'étude l'adduction d'eau à la source REILHAC.

1865 : Août - D'ESMARD et quelques propriétaires de la région au vent, Paul LEPERVANCHE, Edouard SAUZIER, Gustave de TOURRIS, Madame Charles DUREAU de VAULCOMPTE, obtiennent respectivement la concession d'un lot d'environ 200 hectares à la Plaine des Cafres, que ces derniers transforment en de vastes prairies. En complément de ce partage des terres, 2 autres arrêtés accordent 150 hectares à Henri BOIS JOLY POTIER et à Jules BIBERON.